Aux alentours...
La région de Conques...

Sur l'un des trois axes principaux du pèlerinage vers Compostelle, la cité de Conques domine une vallée sauvage et encaissée. 
Son abbatiale, considérée comme l'un des joyaux de l'art roman, fut construite entre le X et le XII siècle pour abriter les reliques de Ste-Foy (rapportées d'Agen en 883). Son cloître, fait état des plus beaux exemples de sculpture ornementale conservés à ce Jour. Outre la richesse architecturale de ce village, c'est également de son trésor d'orfèvrerie que Conques tire toute sa fierté. 

Conques c'est aussi le mariage de l'art contemporain et de l'architecture romane avec la conception des vitraux de l'abbatiale, par l'artiste Pierre Soulages. 
Au sud, c'est la terre écarlate de Marcillac. Les maisons traditionnelles, bâties en pierres de grès rouge, viennent renforcer l'impression d'incandescence qui se dégage de cette partie de l'Aveyron. Le climat y est particulièrement doux, propice à la culture de la vigne. 

Le vin produit dans cette région, issu de cépage mansois, est proposé à la dégustation directement chez le producteur. 
Le rouge de la terre et du vin de Marcillac, le blanc calcaire de Salles-la-Source et du causse, le vert flamboyant des profondes vallées de Conques sont les couleurs d'une terre où il fait bon vivre.

En savoir plus :
Office de Tourisme de Conques : www.conques.frhttp://www.conques.fr/shapeimage_3_link_0
Le Bassin de Decazeville...

Le bassin houiller de Decazeville porte les stigmates de la révolution industrielle.
La Grande Découverte, exploitation à ciel ouvert de près d'un kilomètre de diamètre et le Musée de la Mine à Aubin sont des points clés pour le visiteur curieux des techniques d'extraction du charbon.

Le cœur de cette région est incontestablement marqué par la présence d'un patrimoine architectural moyenâgeux des plus riches : les châteaux de Peyrusse-le-Roc, de Bournazel et de Najac ou encore la bastide royale de Villeneuve d'Aveyron en sont les plus parfaits exemples.
Plus au sud, la bastide de Villefranche-de-Rouergue sépare le Causse des terres du Ségala.
La région du Rouergue Occidental...
Villefranche de Rouergue, Najac, Sauveterre de Rouergue.

Villefranche : ville nouvelle du Moyen-Age - d'où le nom de bastide - construite en 1252, Villefranche-de-Rouergue est située au centre d’un triangle formé par Albi, Cahors et Rodez.
Dotée d’un riche patrimoine architectural, la ville a su conserver l’originalité de son plan d’urbanisme médiéval, sa forte tradition commerciale et ses marchés embaumés ou se mêle la diversité des produits du terroir.

Najac : à quelques kilomètres de Villefranche-de-Rouergue dans les gorges de l'Aveyron se dresse Najac. Son environnement et ses richesses naturelles en font un des plus beaux sites de France.
Le bourg initial est massé entre le château et l'église. Il compte de très belles maisons dont certaine datent du XIV° siècle et des fontaines. Le bourg s'étire sur une crête rocheuse jusqu'aux faubourgs. 

Sauveterre de Rouergue : magnifique village admirablement préservé niché au coeur du Ségala, c'est une ancienne bastide royale qui a conservé son plan en damier et sa place entourée d'arcades.
Du temps des chevaliers, la cité médiévale a conservé ses portes fortifiées de St Christophe et St Vital, ses tours et ses douves. A l'intérieur, les maisons de pierre Renaissance ou à pans de bois et encorbellements surplombent ruelles et banelles, qui contournent la collégiale gothique au retable classé du XVIIe siècle jusqu'à la place centrale aux 47 arcades.
La région de la Vallée du Lot... 
Padirac, Rocamadour, Figeac...

Rocamadour : cité vertige, cité sacrée, Rocamadour écrit dans le calcaire une fabuleuse histoire humaine et spirituelle. Impressionnant belvédère sur le canyon de l'Alzou, ce lieu mythique, habité par le culte d'une Vierge Noire est resté à travers les siècles symbole de foi et d'espérance.

Figeac : la qualité des maisons de Figeac et l’harmonie de la cité médiévale étonnent les visiteurs. Au détour de ruelles pittoresques, façades à pans de bois, décors sculptés, cours intérieures, tours et escaliers d’apparat témoignent de la prospérité de la ville au cours des siècles. Sous les toits s’ouvrent les soleilhos, traditionnels grenier ouverts aux multiples usages : séchage des peaux, de culture, stockage,…
Figeac livre pas à pas sa beauté ; la visite de l’Espace Patrimoine et la découverte de la ville en compagnie de guides conférenciers rendent son exploration passionnante.
La région des Grands Causses...

Pays de plateaux aux proportions démesurées, arides et chaotiques, où l'eau et la vie sont des biens précieux, les richesses des Causses sont nombreuses : flore comportant plus de 2000 espèces recensées, faune protégée (réimplantation du vautour fauve), sites templiers (La Cavalerie)...
Au cœur du Parc Naturel Régional des Grands Causses, de multiples activités permettent de découvrir à loisir ses richesses naturelles : randonnée (sentiers des Causses), canyoning, rafting, canoë (Gorges du Tarn et de la Dourbie), escalade (Gorges de la Jonte), spéléologie (Aven Armand)...
Capitale du cuir et du travail de la peau, le savoir-faire des artisans de Millau est connu et reconnu de par le monde. Le Musée de Millau présente une exposition permanente de peaux et de modèles de gants retraçant l'histoire et les techniques de la mégisserie.
Le site de la Graufesenque nous rappelle aussi le passé gallo-romain de la ville, alors appelée Condatomagus, et son importante production de poteries.

En savoir plus :
Office de Tourisme de Millau : www.ot-millau.frhttp://www.ot-millau.fr/shapeimage_8_link_0
Le Lévezou c'est aussi la possibilité de découvrir les ateliers de création de l'artisanat local (Vibal, Pont-de-Salars), de visiter des exploitations agricoles traditionnelles (Arvieu, Ségur), de faire de nombreuses randonnées à cheval, sur des circuits pédestres ou à VTT.
Enfin, les monts du Lévezou offrent une vue exceptionnelle sur ce qui constitue le cœur géographique de l'Aveyron.
A signaler l'ouverture en 2000 de «Micropolis», la cité des insectes dans le prolongement de l'œuvre de l'entomologiste Jean-Henri Fabre et du film Microcosmos (tourné en Aveyron) basé à Saint-Léons.

En savoir plus :
Office de Tourisme de Pareloup Levezou : www.levezou-viaur.comhttp://www.levezou-viaur.com/shapeimage_9_link_0
La Région du Levezou...

Contraste saisissant entre le bleu profond des lacs et le vert luxuriant de la nature environnante. Villages et hameaux empreints d'une simplicité authentique, la terre du Lévezou est celle de l'accueil par excellence.
Situé entre les vallées du Tarn et de l'Aveyron, le plateau du Lévézou est une région résolument tournée vers le tourisme et l'agriculture. Grâce à l'implantation par EDF de 5 lacs artificiels d'une superficie totale de 1800 hectares, cette circonscription a su développer toutes les activités touristiques liées aux loisirs de l'eau et sports nautiques (pêche, voile, planche, dériveur, canoë, catamaran, ski nautique, pédalo, promenade en bateau...)

Pour les amateurs d'art contemporain, le musée Denys Puech propose un cycle d'expositions mettant en avant artistes locaux et nationaux. 
Le Musée Fenaille propose lui une collection unique en France de statues-menhir.
Outre la ville de Rodez, le pays ruthénois présente un patrimoine architectural d'une grande diversité : Le Monastère et son église gothique du XIV° (peinture murale), Sainte-Radegonde et son église fortifiée du XIV°, Inières église du XIV° avec son clocher-donjon avec chambres ou encore Onet-Le-Château avec son imposant château du XV°.

En savoir plus :
Office de Tourisme du Grand Rodez : www.ot-rodez.comhttp://www.ot-rodez.com/shapeimage_11_link_0
La Région du Ruthénois...

De par la richesse de son histoire, la ville de Rodez, préfecture de l'Aveyron, possède un grand nombre d'attraits touristiques.
En déambulant dans ses rues pavées, vous serez à même de découvrir ses maisons à colombage, ses remparts, l'évêché, la chapelle royale mais surtout Notre-Dame de Rodez, cathédrale et son clocher construits du XIII° au XVI° siècle, en pierre de grès rouge.

Retour au début de pageshapeimage_13_link_0
De l'église Saint-Augustin à la Chapelle des Pénitents Noirs, ornée de peintures sur plafond de bois, en passant par la Collégiale Notre-Dame et ses 32 cloches, le visiteur appréciera la beauté et les richesses architecturales millénaires de ce lieu qui fut un pôle rayonnant de la Basse Marche du Rouergue.

En savoir plus :
Office de Tourisme de Decazeville : www.decazeville-tourisme.comhttp://www.decazeville-tourisme.com/http://www.decazeville-tourisme.com/shapeimage_14_link_0shapeimage_14_link_1
AccueilHotel_Cransac_Le_Tulipier.htmlHotel_Cransac_Le_Tulipier.htmlshapeimage_15_link_0
RésidenceResidence.htmlResidence.htmlshapeimage_16_link_0
HôtelHotel.htmlHotel.htmlshapeimage_17_link_0
Aux Alentoursshapeimage_18_link_0
ContactContact.html